Accompagner la dispensation d’un autotest VIH

La commercialisation du premier test de diagnostic rapide du VIH se fera dans le courant du mois de septembre, le 15 sauf changement de dernière minute.
Pour accompagner les pharmaciens dans la dispensation de ces tests, le Cespharm a publié sur son site une fiche pratique (pdf, 8 pages). Cette brochure rappelle ce que sont ces autotests (cadre réglementaire, présentation et limites) et quelle est la conduite à tenir face à une demande d’autotest de dépistage, ainsi que les orientations possible en fonction des résultats. Vous y retrouverez également une liste de contacts utiles.

La démarche en résumé :
1- S’assurer que la dispensation puisse s’effectuer en toute confidentialité
2- Identifier les situations d’urgence pouvant conduire à la prescription d’un traitement post-exposition
3- S’assurer que le dépistage par autotest est adapté à la situation de la personne
4- Informer sur les modalités de conservation et de bon usage de l'autotest
5- Préciser la conduite à tenir selon le résultat de l'autotest
6- Accompagner et orienter le patient

Pour rappel, le résultat d'un autotest n'est totalement fiable que si le dernier risque d'exposition au VIH date d'au moins 3 mois. Si dans les 3 derniers mois une possibilité de contamination par le VIH est identifiée, un résultat négatif ne permet pas d'affirmer que la personne n’est pas infectée par le VIH.


Commentaire
MODMESAIB jules
09/07/2015
a-t'on le prix de cet autotest de VIH actuellement
Ajouter un commentaire