Valproate : conditions de prescription et de délivrance renforcées

Suite aux différentes affaires concernant la prise de valproate pendant la grossesse, l’ANSM renforce les conditions de prescription et de délivrance de ce médicament.
« Ces spécialités ne doivent pas être prescrites chez les filles, les adolescentes, les femmes en âge de procréer et les femmes enceintes, sauf en cas d’inefficacité ou d’intolérance aux alternatives médicamenteuses. »
Chez les femmes pour qui ce médicament est indispensable, la prescription initiale est réservée aux spécialistes en neurologie, psychiatrie ou pédiatrie selon l’indication et se fait après un accord de soins recueilli auprès de la patiente après qu’elle ait été informée de son traitement et de ses risques. Le renouvellement de ce médicament pourra être effectué par n’importe quel médecin, dans la limite de 1 an. Après quoi, une réévaluation du traitement est requise.
Lors de la délivrance par le pharmacien, la prescription initiale annuelle par un spécialiste et la présentation d’un accord de soins signé, sont obligatoires. Cette mesure prend effet immédiatement pour toutes les initiations de traitement et au plus tard le 31 décembre 2015 pour les pénitents en cours de traitement.
Il est également rappelé que les personnes suivant déjà un traitement ne doivent pas arrêter leur traitement sans avoir consulté leur médecin.
Retrouvez les conditions de délivrances et de prescriptions sur le site de l’ANSM ainsi que des documents annexes :
-          Brochure d’information patient (pdf, 9 pages)
-          Formulaire d’accord de soins (pdf, 1 page)
Commentaire
MAJOIE BERNARD
02/06/2015
Comment accepter la décision de passer par un spécialiste pour prescrire un valproate lorsque la participation des pharmaciens à la mise en garde vis à vis des effets secondaires fait partie de leur raison d'être ? encore une démarche au coût excessif pour un bénéfice aléatoire !
Ajouter un commentaire