Le président de l’USPO, vidéo sur la réforme de l’honoraire

Le sujet a déjà été abordé par le syndicat, et nous vous en parlions dans cet article de janvier : Les conséquences des honoraires à la boîte. Au travers d’une vidéo d’une dizaine de minutes, Gilles Bonnefond s’exprime sur les conséquences de la réforme de l’honoraire sur la marge du pharmacien. En substance et à partir de 2016, la marge sera concentrée sur des médicaments peu chers (moins de 1,91€) mais il ne protégerait pas des baisses de prix, comme initialement annoncé. Il propose ainsi la signature avec l’Etat d’un contrat garantissant la marge pharmacien, l’inclusion de l’honoraire dans l’arrêté de marge, créer un honoraire pour les ordonnances faiblement rémunérées et évidemment développer les nouvelles missions du pharmacien.
Une réforme de la rémunération est nécessaire. Mais un véritable honoraire de dispensation ne serait-il pas lié, justement, à l’acte de dispensation et non à la boite de médicament ?
 
Les explications de Gilles Bonnefond, président de l’USPO :
(Si la vidéo affiche seulement un fond vert, cliquez sur la bande d'avancement (minutage) de la vidéo et revenir au début de la vidéo)
 
 
 
Commentaire
cf
18/03/2015
L'honoraire à la boite, c'est finalement une bonne solution pour adapter une évolution de revenus au jour le jour et moins compliqué que d'agir sur la marge. Par contre il doit être obligatoire et inclus dans la marge style "marge + honoraire". Le problème évident est qu'il augmente artificiellement les petits prix et que le Conseil d' Etat vient d' annuler l’arrêté relatif aux bonnes pratiques de dispensation des médicaments par voie électronique. Ceci va permettre à nos discounters de vendre du doliprane en quantité (non limitée maintenant) à moins de 1 euro ... Bonjour les dégats.. pour les autres pharmaciens... La DGCCRF curieusement semble agir de concert , avec sa nouvelle réglementation sur l' affichage des prix en officine et l'information des sur les prix en DCI .. dès juillet...... Mais l'UPSO est contente. Le président de l'USPO se dit sur le fond « favorable » et salue à ce « plus de transparence »,... qui va générer en fait , plus de concurrence , entre pharmacies et aussi entre laboratoires puisque les comparaisons seront automatiques..... L'exemple de la cerazette à 39€ prix max, concurrencée par les génériques pour arriver à 3.12 ( honoraire compris) pour antigone laisse songeur et montre qu'il existe de la marge chez les labos pour la baisse de prix de certains traitements....... Bref, il est consternant que les syndicats ne trouvent pas ensemble, des solutions pour imposer au moins un maintien des revenus avec compensation immédiate de la part de la sécu. Mais le rôle des syndicats est aussi de protéger le réseau dans son ensemble,donc de trouver un système qui limite la concurrence déloyale sur le non remboursable, car tout le monde sait que s'il ne reste que des grosses structures, le maintien du monopole sera en jeu, et que le gouvernement passera à une étape supplémentaire, du style d'UFC que choisir, à savoir, ouvrir de nouveaux points de vente de proximité (et de concurrence pour le médicament ) mais pas en pharmacie.... La proposition de l'UPSO, avec ses "pharmacies filles et mère" est complètement irréaliste, car autant faire des chaines de pharmacies plus rentables si c'est pour concentrer les revenus du réseau sur quelque uns.. Enfin les nouvelles missions tant désirées par nos syndicats seront chronophages et non rentables, car le budget dédié à la pharmacie (5.2 milliards de marge) n'est pas extensible. Les honoraires perçus si nous acceptons de prendre le travail des autres( médecins, infirmières), seront compensés par des nouvelles baisses de prix sur le médicament.... Un non syndiqué qui implore les syndicats de se rassembler et face à la sécu et à Bercy, trouver des solutions pour effacer une bonne fois pour toute, cette image du pharmacien nanti , mercantile et corvéable à merci..... Il y a du travail...
Pierre T
16/03/2015
@ RADER Serge je relève comme une contradiction à prôner d'un coté un honoraire sur ordo,lignes de prescription et nombre de boîtes et de l'autre critiquer un mode de rémunération qui fait passer la marge du Xalkori de 327,69 € à 98.23 €... Je doute fort que votre système de rémunération idéal offre un honoraire de dispensation de 300 € pour une seule boîte de médicament,fût-il le plus délicat à délivrer. Une telle marge se justifie t-elle d'ailleurs, pour les quelques pharmaciens qui ont l'occasion de délivrer régulièrement ce médicament (à 6000 € la boîte ... ) mais surtout pour les confrères très nombreux, non moins méritants,qui n'en délivreront pratiquement jamais et qui paient cette largesse sur les médicaments très chers par une moindre marge sur les médicaments plus courants ? Lorsque les prix des médicaments explosent (scandaleusement dites-vous vous même ), il arrive un moment où il faut recentrer les marges bénéficiaires afin que la rémunération du réseau,qui n'est pas elle extensible à l'infini, profite au plus grand nombre . Un devoir d'équité que tout responsable professionnel devrait avoir en tête. D'un autre côté maintenir des marges très élevées à l'officine sur des médicaments très onéreux et très peu prescrits n'est-il pas le meilleur moyen de laisser ces produits dans la réserve hospitalière ? La MDL n'a t-elle pas été d'ailleurs créée (G.Bonnefond doit s'en souvenir tout de même, du temps où il la défendait à la FSPF ...), au prix d'une véritable révolution de notre mode de rémunération, pour permettre justement la distribution en ville de médicaments qui sans celà seraient resté à l'hôpital (trithérapies, interféron ...) Une revalorisation du rôle du pharmacien d'officine contre une limitation de sa marge sur les médicaments très chers et innovants ... qui a facilité la fixation de prix industriels élevés. C'est un cercle à la fois vertueux et vicieux qui n'a rien de nouveau. Enfin, il est facile de comprendre que passer d'un forfait à la boîte de 0.53 € ht hier à un honoraire à la boîte de 0.80 € ht aujourd'hui et 1.00€ demain gonfle mécaniquement de près du double la marge des médicaments très peu chers et a un impact négligeable sur les médicaments chers. On est loin du "pari fou" dénoncé par le président de l'USPO qui consisterait à enlever de la marge sur les médicaments chers pour "tout miser" sur l'homéopathie et le Doliprane ... De même un honoraire à l'ordonnance valoriserait proportionnellement davantage les prescriptions les plus légères au détriment des traitements les plus lourds. Faudrait-il s'en scandaliser pour autant ? Après tout un médecin est honoré de la même façon qu'il diagnostique un infarctus ou une rhinite allergique ... Il y a par contre un paradoxe à critiquer la FSPF dans des petits calculs de boutiquier au centime d'euros prêt lorsqu'on défend par ailleurs, comme l'USPO, une réforme de l'ampleur de l'honoraire à l'ordonnance qui serait autrement plus discriminant, pour ne pas dire injuste, pour les pharmaciens que l'honoraire à la boîte. A chacun son "pari fou " ...
gilles bonnefond
16/03/2015
Monsieur Turpin président fspf de la réunion. résumer en 10 minutes un piège bien ficelé par l'état et la direction de la sécurité sociale demande bcp de travail. Si votre syndicat avait été plus attentif on en serait pas la. Pour tous les confrères des dom a cause de cette rémunération les médicaments chers vous échappent et peuvent maintenant être délivrés par les hôpitaux et vous trouvez encore des arguments pour soutenir votre syndicat FSPF ? Votre aveuglement vous conduit à nier les évidences
TURPIN Nicolas
16/03/2015
10 minutes OUI, c'est le temps qu'a du passer l'USPO sur ce dossier, puisqu'ils oublient la moitié de l'histoire ! Et ils prétendent défendre la profession et bien super ! Moi j'appelle ça se moquer du monde... Comment peut on encore nier l'évidence à ce point les chiffres sont IMPLACABLES ! .....Continuez ainsi à perdre votre temps en tergiversations permanentes !
RADER Serge
15/03/2015
Cher Pierre T.: Vous n'irez pas loin avec vos 3.000 boites de Doliprane qui vient de gagner 0,06 € !!! Elles ne compenseront pas la perte sur une boite de XALKORI dont la marge vient de passer de 327,69 € à 98,23 € (soit 1,8%). Sans compter que leur part en remboursement va exploser à + 400 M€ (sans compter les autres molécules) qui pourrait entraîner des déremboursements du dosage 500mg par exemple, comme c'est déjà le cas dans d'autres pays....
gilles bonnefond
14/03/2015
Mr Turpin vous avez le clavier rapide pour donner des jugements de valeurs téléguidés par votre appartenance et soutien sans aucun esprit critique a votre syndicat FSPF. Les volumes de paracétamol en boites ou nombre de tubes d'homeo sont plus importants que pour d'autres médicaments cela n'échappe à personne et c'est bien pour cela que je dis que le pari qui est fait est fou. Baisser la marge de 8 centimes par boite de tous les traitements de nos patients pour augmenter la marge de 20centimes sur le paracétamol et l'homéopathie est un pari fou . il suffit de connaitre les intentions des labos sur le déremboursement de la boite de 8 et créer des boites de 32 comme dans les autres pays pour mieux préciser le risque. Le débat sur l'homéopathie est permanant et on a vu le nettoyage des souches remboursées récemment. si vous pensez que l'avenir de la profession passe par l'homéo et la paracétamol et que pour cela on doit perdre de la marge pour suivre les patients chroniques tu as raison d'adhérer et soutenir la FSPF.L'USPO n'est pas d'accord avec ce projet qui est un piège tendu par les politiques qui vont continuer a baisser les prix et nous prendre de la marge avec l'accord du seul syndicat qui a signé pour 3 ans une nouvelle marge en toute connaissance des baisses de prix programmées bien avant qu'ils signent. Bon courage pour expliquer ce programme à vos adhérant
Pierre T
13/03/2015
@ TEMPREMANT Grégory . A propos d’œillères : Il ne vous a pas échappé j'espère que GB dans son exposé "pédagogique" parle de la marge des pharmacies en évoquant simplement le prix des médicaments et leur taux de marge sans jamais mentionner les volumes de ventes .Or c'est bien la somme des marges unitaires rapportées aux volumes de vente de chaque médicament qui fait la marge finale de la pharmacie .... Je veux bien qu'on simplifie l'exposé pour le rendre plus "pédagogique", mais là çà ne veut tout simplement plus rien dire C'est comme parler de surfaces en m2 lorsqu'il s'agit de volumes en m3 ... Quand il s'agit d'orienter une politique syndicale, ce genre d'erreur est impardonnable .
olivier G
13/03/2015
Ce qu'il semble, en croisant les différentes simulations et interprétations de la réforme, c'est que celle-ci est prévue pour des "grosses" structures. Donc, nous sommes encore et toujours dans la même logique de suppression de 4000 pharmacies et ensuite tous les "survivants" supporteront sans problème ces nouvelles marges et autres réformes. Regardez derrière vous, regardez les prévisions depuis plusieurs années, tous les syndicats CROIENT négocier mais en fait le gouvernement poursuit une logique implacable de réduction du nombre d'officine. Même avec ses aléas de risques de déserts pharmaceutiques dans certaines régions car il y a toujours des dégâts collatéraux, les gouvernements (l'actuel et les suivants) arriveront à leurs fins quoique nous fassions.
Tajan Pierre
12/03/2015
" Mais un véritable honoraire de dispensation ne serait-il pas lié, justement, à l’acte de dispensation et non à la boite de médicament ?" Et la boite de médicament, elle ne devrait pas être toujours liée à un acte de dispensation ? Et donc un véritable honoraire de dispensation lié à la boite ? Parce qu'un acte de dispensation sans boîte , j'ai du mal à imaginer ...
B. Couineaux
12/03/2015
APPROXIMATIONS ? Il me semble qu'il est prévu que tout le monde se réunisse courant Avril pour faire une constatation de l'évolution de la marge. Soit! mais avec Pharmastat qui donne ses conclusions avec 1 mois de retard... nous y allons vers l'approximatif! D'autant que l'on nous propose de tirer des conclusions sur une officine MOYENNE (si quelqu'un peut m'expliquer ce qu'est une officine moyenne face à la nouvelle rémunération... je suis preneur) et sur 1 mois riche en pathologie et où le doliprane à bondi d'environ 20% !! on n'est pas dans l'approximatif... on frise la propagande. OUI bouger est URGENT mais lorsqu'on risque de tomber on s'accroche avec un harnais de sécurité... et SI vous écoutez bien c'est ce que revendique Gilles. Le réforme à été engagée par la seule FSPF parce qu'elle est majoritaire... soit vive la démocratie ! les urnes parleront bientôt. Mais lancer cette réforme sans garantie - juste en faisant confiance au ministre (qui avait promis de ne plus rien dérembourser) à la sécu (qui réintégrerait l'honoraire non touché??) et aux simulations - c'est un peu (beaucoup) suicidaire. Il y à l'approximation dans l'analyse des chiffres(à chacun d'intégrer l'impact des 13cts sur son volume de vente) et l'approximation dans l'analyse des intentions d'un gouvernement qui à clairement déclaré vouloir faire 50MMM€ d'économie dont 10 sur le dos de la santé! Enfin on peut appeler chat un chien... ça reste toujours un chat. Une marge à la boite déguisée en honoraire, à mon sens cela reste de la marge, quel que soit celui qui en décide le montant. Finalement le seul vrai honoraire qui à été introduit, ce sont les 0€ ou 0.50€ lorsqu'on répond aux conditions exigées (dont chacun n'aura pas manqué de constater quelques inepties dans son application...!) donc à raison de 5minutes par ordo cela nous paie 3h de l'heure !!! Bien à vous
TEMPREMANT Grégory
12/03/2015
Très pédagogique ! Bravo. J'espère que çà va permettre à certains d'enlever leurs oeillères !
Rozaire Olivier
12/03/2015
Nicolas TURPIN, si tu vois des approximations, c'est que tu voulais qu'on prenent en compte les centimes??? 38 MILLIONS de pertes sur une classe, est ce que cela ne vaut pas le cout d'arrondir à l'Euros ;))). Ton aveuglament te pousse à des commentaires inappropriés et absolument inutiles et sans argument. C'est au contraire très simple. A moins que le but que tu cherche soit de noyer le poisson pour masquer la réalité..
Pierre T
12/03/2015
Le président de l'USPO nous prend vraiment pour des andouilles . Calculer la marge d'une pharmacie en prenant des exemples bien choisis de médicaments aux deux extrémités du panel (granule homéopathique et anticancéreux) sans rapporter les ventes à des volumes est parfaitement ridicule. Il est triste de devoir le rappeler mais mieux vaut vendre 3000 boites de paracetamol par an avec 0.14 € de marge en plus que gagner 10 € de plus (soyons fous ) sur un médicament à un prix fabricant de 160 € vendu 3 fois par an ( qui perdra il faut le reconnaitre 0.08 € de marge en 2016 ) . Avec ces calculs là on se demande pourquoi on a inventé les ordinateurs, les panels, les statistiques, les simulateurs ... Et même les médicaments quand une simple décoction de plantes suffit dans 90 % des cas .
RADER Serge
12/03/2015
Gilles. Je répète depuis plusieurs années qu'il faut transformer nos 5,5 Md€ en honoraire réparti sur ordo, nb lignes de prescription et nb boites. Aux phciens italiens, il ne reste en marge commerciale que les médicaments ancestraux à bas prix ( suite aux baisses intervenues depuis 2006 les ramenant à ceux de 2001), pour les prix intermédiaires (entre 30 et 100€) ils perçoivent un honoraire d'environ 5%, et ils ne voient pas les médicaments chers qui sont en distribution directe par les établissements publics (ASL, Hôpitaux), l'équivalent de nos rétro hospitalières. Or ces dernières ne cessent d'augmenter et on vient d'ôter toute marge au-delà de 1500 € du PFHT. On suit donc le même chemin, le terrain étant nettoyé pour l'industrie et la sortie de médicaments scandaleusement de plus en plus chers qui feront exploser notre système de protection social solidaire, tout en continuant à baisser les prix des médicaments courants. Il y a donc urgence pour la profession d'aller vers l'honoraire total de dispensation, sans considération des diverses taches insuffisamment rémunérées et qui ont toujours fait partie de l'acte officinal sérieux. Bien à toi.
TURPIN Nicolas
12/03/2015
Comme toujours QUE DES APPROXIMATIONS ! Décidément c'est leur marque de fabrique à l'USPO !
Ajouter un commentaire