L’UNPF appelle à un meilleur encadrement de la vente sur internet

Suite à la décision du Conseil d’Etat annulant l’arrêté des bonnes pratiques de dispensation des médicaments par voie électronique, dont nous vous parlions dans notre actualité, l’UNPF a décidé de réagir.
Le syndicat souhaite un encadrement strict de la vente par internet. Il reconnait qu’il s’agit d’un axe de développement évident et que « la profession ne doit pas passer à côté de l’évolution numérique », mais pas n’importe comment. L’UNPF veut donc la création d’un groupe de travail permettant d’édicter les règles de déontologie s’appliquant à la vente de médicaments par internet et garantissant la conservation du conseil du pharmacien.
Le communiqué de presse est disponible sur le site du syndicat.
Commentaire
jlf
21/03/2015
Le conseil d'état supprime l 'arrêté relatif aux bonnes pratiques officinale sur internet et condamne l'Etat à verser 2000 euros à 3 discounters pharmaciens .... L'Ordre n'a plus de raison d'exister, car s'il n'y a plus de déontologie sur la toile, pourquoi des restrictions et des règles en pharmacie....Je commence à faire des dolipranes par pack de 10 ...et un viagra gratuit pour 2 propécias achetés..Cartes de fidélité et bon de réduction à gogo ......vive le pharmacien nouveau..
jlf
19/03/2015
Trop tard car pour le Conseil d'état, ce qui prime c'est le pouvoir d'achat, et la libre concurrence .C'est viscéral, comme pour UFC que choisir... La Santé , cela passe au second plan.. Gageons même ,que ce Conseil d'Etat autorise bientôt les sites internets européens. L'UNPF s'inquiète un peu tard de la possibilité d'une concurrence nouvelle ...Les grosses pharmacies qui profitaient seules de la liberté des prix sur le non remboursable et de la vente internet vont devoir partager.... Quel dommage.. Et c'est pas fini, car la promotion sur le vignetté est autorisée maintenant, et la concurrence va porter aussi sur le médicament vignetté hors ordonnance... Le paracétamol à 0.80 cts d'euros, c'est pour demain...Adieu , vaches , veaux, cochons,, même pour l'UNPF
olivier G
19/03/2015
Le Conseil d'Etat préfère la jungle à l'ordre. Les autorités de la concurrence préfèrent la guerre aux ententes. L'Ordre et le ministère préfèrent l'individualité aux regroupements. Tout cela va dans le même sens. Le Règne dans le désordre est tellement plus facile que d'avoir à affronter l'union....
Ajouter un commentaire