Déréglementation des professions libérales

Hier soir, la Chambre syndicale des Pharmaciens de Paris organisait une conférence débat sur les mutations et les perspectives économiques de l’officine. Cette conférence était animée par Nicolas Bouzou, qui a mené une étude d’impact économique de la déréglementation des professions libérales. Il revient sur les atouts de la profession et les leviers de développement envisageables : la prévalence de la qualité, la complexité de la prestation rendant le service indissociable de la profession, et le caractère de « bien collectif » inhérent à la santé.

Retrouvez l’intégralité de cette conférence en vidéo :

>>> http://www.fspf.fr/salle-de-presse/web-tv/conference-direct-dereglementation-professions-liberales

Commentaire
jl Fontaine
09/03/2015
Les nouvelles missions insufflées par la FSPF devront se faire à ONDAM constant..C'est à dire que des économies se feront encore sur le médicament pour financer le temps passé à la vaccination, au suivi et au dépistage des maladies...Travailler autrement et plus,...... pour gagner autant, voir moins ....C'est ce que j 'ai retenu de cette réunion en additionnant les propos de l'économisme et ceux de la FSPF.
RADER Serge
05/03/2015
Cher N. Bouzou : des choses intéressantes mais quelques inepties aussi . Dommage que je n'ai pas été informé de cette soirée à laquelle j'aurai aimé participer pour apporter un angle différent.
pinto richard pharmacien
04/03/2015
il y a un million de pistes pour recadrer le service public et la pharmacie. Seule la compétence à travers les connaissances et la bonne formation font la qualité du service pharmaceutique. la pharmacie ouverte au public apporte et rends des services qui ne souffrent pas la médiocrité et ne doivent pas empêcher une rentabilité honorable eu égard aux années d'étude et aux services rendus à la population
Ajouter un commentaire