Mésusage de l’alcool : dépistage, diagnostic et traitement

Vous y êtes peut-être confronté tous les jours dans votre officine, en tout cas fréquemment. La Société Française d’Alcoologie vient de publier les recommandations de bonne pratique, dans le but d’améliorer la qualité et la sécurité des soins. Le pharmacien par son contact régulier avec le patient, est un acteur privilégié du repérage des problèmes liés à l’alcool. Ce document détail par exemple les marqueurs biologiques pertinents, les solutions de prise en charge (structures hospitalières,  centres  de  soins  d’accompagnement  et  de  prévention  en  addictologie, les réseaux de santé et les associations), ont  les  objectifs  de  l’intervention thérapeutique ou encore comment gérer les résistances du patient.
Commentaire
Outurquin Henri-Bernard
03/03/2015
Réponse à Jean-François : Par " attributions" il fallait bien sûr comprendre " le titre de cet article , c'est à dire : Mésusage de l'alcool : dépistage , diagnostic et traitement " . Mésusage , dépistage, diagnostic et traitement : je laisse cela à d'autres . Vous dites qu'une amende n'était pas suffisante : que proposez-vous ?
HETTE jean francois
01/03/2015
Message à Henri-Bernard :en effet et surtout ne vous occupez plus JAMAIS d'alcool......comment voulez vous nous faire croire qUe vendre de l alcool était dans vos attributions de pharmacien....une amende n'était a mon avis pas suffisant ...si forte soit elle !!!
Outurquin Henri-Bernard
26/02/2015
Avec ce que j'ai dû payer aux douanes grâce au CNOP et aux syndicats ( la somme totale payée , extorquée sous menaces ,aux confrères et consoeurs doit être " sympathique " , et on en ignore encore le juteux montant , ni à quoi à servi l'argent ) ,l ' alcool n'est donc plus mon problème mais le leur ....Les Douanes n' ont qu'à s'en occuper , ils sont imbattables pour ça ....et distribuer des amendes aux bistrotiers et vendeurs de Ricard ( super marché par exemple ) .Il est vrai que tout le monde n'a pas payé malgré l'infraction , et ce sont les mêmes qui affirment sans rougir que " c'est normal , nous savions que c'était interdit " . Alors maintenant l'alcool ne fait plus partie de mes attributions . Normal ? Non ?
Ajouter un commentaire