Les Français et l'achat de produits de santé sur Internet

Depuis, le 2 janvier 2013, il est possible pour les pharmaciens de vendre des médicaments sur internet. Comme nous vous le rappelions ici (>>>), la vente de médicaments sur internet ne représente à l’heure actuelle que 0,1% des ventes.
2 ans après les débuts de la ce nouveau moyen de vente / distributions, 1001 Pharmacies a souhaité savoir ce que les français en pensait. Voilà donc en substances les chiffres clé de ce sondage :
-          97% des Français pratiquent l'automédication, dont 82% régulièrement
-          84% achètent des médicaments sans la prescription d'un médecin
-          1 Français sur 2 prêt à acheter des médicaments sans ordonnance sur Internet
-          93% des Français sont contre les sites de vente étrangers

 

Plus de détails dans le communiqué de presse
>>> http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2007177/diff_2012141220215164317.pdf

Commentaire
Frederic A
25/03/2015
Aucun site de vente en ligne n'est rentable, même amazon leader ne tourne pas au desuss de 2 ou 3% de marge alors arreter avec la vente par internet. @Maylis, quel avenir ? Vendre sans voir son patient mais c'est quoi ce metier de pharmacien ? C'est comme si un médecin vous soignait par téléphone. La santé, ne se vend pas mais c'est vrai faut vivre avec son temps même si c'est de temps en temps c'est de la pure connerie. Laisser les gens acheter sans conseil, vous verrez les dégats dans 10 15 20 ans. la france est certainement le seul pays ou ses professionnels de santé ne connaissent pas la médecine préventive.
lapouble maylis
25/02/2015
Toujours aussi rétrogrades collègues ! Bien sûr que la vente des médocs est déjà le présent , la proximité restant aussi en vigueur ; quand cesserez vous de travailler contre l'avenir de notre profession : il faut des licences pour vente de médicaments sur ordonnances, non adossées à des pharmacies physiques , des licences doubles pharma physiques et internet , et physiques seules ; ainsi les jeunes pharmaciens auront leur propre entreprise et c'est la seule façon de sauver le Monopole !
vroylandt christophe
24/02/2015
olivier g a tout dit merci pour votre bon sens
Xavier MT
24/02/2015
Le plus simple est de tous avoir un site pour NOS clients. Après tout, restons sur ce que nous savons faire : la PROXIMITE. Un site à voir : www.mesoigner.fr ! Chaque pharmacie a son site sécurisé autorisé par les ARS et permet de développer toute notre activité au local...a regarder de près!
olivier g
24/02/2015
Je reste sceptique quant au fait qu'1 français sur 2 soit prêt à acheter sur internet quand on voit le très faible pourcentage des ventes après 2 ans de vente autorisée. Certes, le nombre de site existant est faible. Alors, que cela sous-entend-il ? Que les patients ont une confiance limitée dans les sites et qu'ils seraient prêts à acheter sur internet si LEUR pharmacie ouvrait un site ? Conclusion, seule la multiplication des sites permettrait d'augmenter significativement le pourcentage des ventes. Seulement, les sites sont actuellement, et sauf quelques rares exceptions, peu ou pas rentables, avec à la clé plus de manutention à la pharmacie pour assurer la logistique et donc, évidemment, encore moins de rentabilité. Donc, il est probable que les ventes sur internet devraient rester plutôt marginales, sauf si.... Sauf si bien entendu, par leur politique économique outrancière et destructrice, nos ministres de la santé (certains précédents, l'actuelle et les successeurs...) réussissent à détruire le maillage territoriale de la répartition des officines, rendant indispensable et inévitable l'achat sur internet pour les patients des villes et/ou régions qui seront dans une situation de désert pharmaceutique...
Ajouter un commentaire