Le grand public américain va pouvoir accéder plus facilement aux tests ADN

Les Américains vont pouvoir accéder plus facilement à des tests ADN pour dépister différentes maladies génétiques.
Jeudi dernier, la Food and Drug Administration, agence fédérale américaine de régulation des produits de santé, a annoncé qu’il ne sera plus nécessaire, pour les entreprises voulant vendre ces tests de dépistage, de demander une évaluation préliminaire. Un premier test a d’ailleurs été autorisé, permettant de dépister les porteurs de la mutation responsable du syndrome de Bloom (retard de croissance pré- et postnatal, érythème télangiectasique photosensible de la face, susceptibilité accrue aux infections, et prédisposition au cancer, orphanet)
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire