La colère d’Isabelle Adenot contre les nouvelles règles d’affichage des prix

C’est dans un billet d’humeur publié dans la lettre de l’Ordre national des pharmaciens n°52 qu’Isabelle Adenot s’exprime sur le texte paru au JO du 4 février. >>>
« Incompréhensible », « Illogique », « Pas simple », bref, Isabelle Adenot est en colère. Elle reprend par exemple, l’entrée en vigueur, floue, de ces dispositions « Article 10 : les dispositions de l’arrêté entrent en vigueur sous réserve des dispositions de l’article 11 qui indique lui-même que l’article 9 entre en vigueur en ce qu’il concerne l’article 3, etc. » >>>
Au-delà de ce billet d’humeur, l’ordre propose un document reprenant les modalités d’information sur le prix des médicaments.
Commentaire
LAURE BERTRAND
26/02/2015
Mr Lefevre Remi, je suis totalement d'accord avec vous ! On nous dit de nous présenter quand on n'est pas d'accord mais pour quoi faire ??? Ils s'accrochent à leur poste comme des creve la faim juste pour défendre leur cas perso. Ils se sentent plein de pouvoirs comme les politiciens et écrasent les autres, on ne peut rien dire ils ont TOUJOURS raison....
RV
24/02/2015
Si c'est la même colère qu'avec les douanes et l'alcool à 90 , on a du souci à se faire !!!!
ae
23/02/2015
hors de question que j' etablisse la liste des prix vignettés déjà pour les produits nr , mon logiciel m'etablit la liste de tous les produits meme ceux dont le stock est à zéro
jma avignon
18/02/2015
lamentable cette loi concernant les nouvelles regles d'affichage;nos responsables syndicaux et ordinaux sont depasses, ils nous laisse mourir à petit feu,ils parlent pour parler(des vrais hommes politiques)..;regardons ce que nous devenons depuis plusieurs années?trouvons nous un point d'espoir?larretons de rever,nous savons à qui appartiendront les officines,plus aux pharmaciens sauf grossistes, peut etre groupements,gms,assurances,banques,.....en fait à ceux qui gagnent deja du pognon sur le dos des francais et des officinaux..;sauve qui peut!
ba monique
18/02/2015
a quand des cvs
LEFEVRE REMI
18/02/2015
impossible de se présenter. cela obligerait a côtoyer régulièrement certains représentants syndicaux dont l attirance pour le goudron et les plumes a l air d être très forte. personnellement je fais de l allergie.
Ammar francoise
18/02/2015
Il est hors de question pour moi d affficher cette nouvelle bafouille. Encore moins de sortir la liste des prix qui ont disparus de sur le conditionnement. J'ai ete controlee 3 fois en 2014 Et recu 2 lettres de mise en regle sous peine de sanctions. menaces menaces menaces Aujourd hui la coupe est pleine. la secu, bercy, bientot Le COFRAC qui sait? Je refuse d etre un pantin au risque de m attirer les foudres. L objectif de l etat est de reduire le nombre de pharmacies et de ne laisser Exister que les societes de pharmacies qui pourront ds l avenir etre detennues par Des groupes financiers regardez ce qui ce passe avec les labos d analyses Medicales . Les syndicats n y peuvent rien .... Mme Adenot non plus Donc je n afficherai pas cette liste de prix a la con et si l inspecteur se pointe j aurai une question A lui poser pourquoi les prix des sacs a main Dior ne sont pas affiches ds les boutiques des gds magasins Et je le foutrai dehors .
BARRAL GUY
18/02/2015
réponse à Avignon Jean-Laurent: un argumentaire appréciable jusqu'au fallacieux "remerciez la fédé" car il n'a pas été question d'accepter la suppression de la vignette. B.Maquard l'a imposé dès son arrivée au cabinet, obsédé qu'il était depuis 18 ans par cette action. Quant à l'honoraire à la boite, en janvier, il a amélioré ma marge alors que les baisses de volumes, de prix et de remboursement la menaçaient
bill suppo
17/02/2015
supression immédiate de l'ordre .
Avignon Jean Laurent
17/02/2015
Obsolète car on a supprimé les prix et taux avec les étiquettes (vignettes) précisément pour baisser les prix au bon vouloir de l'Etat. Catalogue et ré-étiquetage infaisables car les milliers de prix différents pour chaque forme dosage ou marque disponibles ou pas changent tout le temps sans qu'on le sache et ça prend un temps fou chaque fois. Inefficaces car quand on consulte le prix il n'est probablement plus exact et le client est perdu dans des catalogues immenses illisibles pour lui, alors qu'on peut le lui donner vite s'il le demande, honoraire compris ! Donc inutile. Obligatoire car ça n'empêche pas ceux qui décident et n'y comprennent rien de faire des horreurs. Une obsession car vu qu'on ne sait pas faire intelligent, on a besoin de montrer son autorité aux électeurs et son pouvoir aux entreprises. On fait dans l'arrogant, pas dans le possible ! Impossible mais obligatoire. Remerciez la Fédé, ils ont accepté de supprimer les vignettes et on leur doit l'honoraire à la boîte qui complique tout ça.
Magali SCHAEFFER
17/02/2015
AFFIRMONS QUE nous n'acceptons pas TOUT : associons nos forces pour que, comme les médecins, NOUS REFUSIONS LE TIERS PAYANT SOUS 25 EUROS : Même chez Carrefour, les gens paient ! Et là, on nous prendrait au sérieux non ???
DUPUY ROZAND
17/02/2015
eh oui tous nos cons fréres vont se plier à cette nouvelle régle sans broncher nos acceptons tout meme l'inacceptable c est à vomir!!!!!!!!!!!!!!!!!!
anonymus
17/02/2015
"Incompréhensible ", " Illogique", "petite colère" d'isabelle Adenot..sur des étiquettes !!!! L'histoire retiendra plutôt son silence "incompréhensible", "illogique" contre la vente de médicaments devant le comptoir, sur internet et en solde dans les officines, son silence "incompréhensible"," illogique" sur les faillites d'officines, son silence " incompréhensible","illogique" contre la destruction d'un beau métier vers une dérive mercantile, au nom de la concurrence voulue par Bercy et contre l 'intérêt de la santé publique... Etc Incompréhensible, illogique...
Nicolas HAY
17/02/2015
Il faut vous présenter. il y a des élections ordinales prochainement, et on recherche des pharmaciens motivés !!!!!
BG
17/02/2015
C'est très logique au contraire, et conforme à la politique d'asphyxie menée depuis plusieurs années par les pouvoirs publics. Apres avoir supprimé la vignette fabriquant afin de faciliter et d’accélérer les baisses de prix impactant directement ses revenus, on demande maintenant au pharmacien d'engager des frais (matériel, temps) afin de les produire lui même... Le serpent se mord la queue depuis longtemps, il n'aura bientôt plus rien à bouffer.
cf
17/02/2015
Faire réaliser une vignette par les officinaux, c'est scandaleux et la conséquence d'avoir accepté depuis des décennies, tout et n'importe quoi. Si la DGCCRF avait en face d'elle une profession courageuse qui savait dire NON, cela n'arriverait pas. Je ne crois pas du tout à la colère d' I. Adenot ... Sa démission devant tant d'acharnement pour nous pourrir l'existence, aurait été une bonne décision. Ne rien anticiper, tout accepter, semble être une religion pour nos représentants ordinaux et syndicaux, quand ils signent les yeux fermés toutes ces réformes néfastes concernant la pharmacie.
Ajouter un commentaire