L’ANEPF se positionne pour la vaccination en officine

Faut-il ou ne faut-il pas vacciner en pharmacie ? Voilà encore une question qui fait débat depuis l’automne dernier. Les médecins et les infirmières, globalement contre, et des pharmaciens assez partagés sur la question. L’ANEPF quant à elle « se dit favorable à une vaccination par le pharmacien dans le cadre des campagnes touchant certaines populations ». Bien entendu, l’association prône une formation à la vaccination et un travail en bon entente avec les autres professionnels de santé. Elle pointe ainsi les avantages d’un élargissement de la couverture vaccinale et les apports en termes de santé publique, et ce, d’autant plus que la vaccination n’a pas toujours bonne presse.
Retrouvons nous dans les mois à venir pour les suites de ce débat.
 
Commentaire
RADER Serge
29/06/2017
Pour réactualiser un peu: d'autres excipients ont des effets notoires sur la Santé, on trouve aussi des traces de mercure délétère non signalées dans les RCP ainsi que des cocktails de nanoparticules toxiques non biodégradables...
RADER Serge
04/02/2015
Je suis totalement opposé à la vaccination en officine. C'est un acte médical qui n'est pas de la responsabilité du pharmacien. La prochaine loi Santé prévoit les Actions de Groupe et la mise en cause des praticiens en cas d'effets secondaires des vaccins même si les médecins se protègent aujourd'hui derrière les directives du calendrier vaccinal abusif de la responsabilité de l'Etat et des experts sous conflits d'intérêt qui le conseille. Or à l'étranger des procès se gagnent contre les états pour les effets collatéraux graves dus aux vaccins condamnant à vie ceux qui les ont reçus. Un seul exemple, l'augmentation incroyablement exponentielle des cas d'autisme en occident depuis 1975. L'actualité de décembre a rapporté 17 décès dans les 24H dus au vaccin antigrippe FLUAD en Italie chez des personnes en pleine forme avant la vaccination. Je ne veux en aucun cas porter cette responsabilité, d'autant plus que la majorité des vaccins renferme des doses non négligeables et cumulatives d'aluminium neurotoxique notoire et aujourd'hui prouvé par les travaux de plusieurs éminents spécialistes de la question non corrompus et je ne parle pas des fractions d'ADN de PV retrouvées dans le Gardasil....
Avignon Jean Laurent
04/02/2015
Excellent choix ! Que ceux qui ne veulent pas vacciner nous foutent la paix , on ne les obligera pas ! Ce qui ne veut pas dire qu'on trouvera facilement des volontaires chez les clients et professionnels . Que les autres professions nous foutent la paix aussi , ça peut leur éviter trop de travail et des déplacements inutiles . Ceux qu'on connait sont ravis de cette possibilité .
Ajouter un commentaire
Commentaire
RADER Serge
29/06/2017
Pour réactualiser un peu: d'autres excipients ont des effets notoires sur la Santé, on trouve aussi des traces de mercure délétère non signalées dans les RCP ainsi que des cocktails de nanoparticules toxiques non biodégradables...
RADER Serge
04/02/2015
Je suis totalement opposé à la vaccination en officine. C'est un acte médical qui n'est pas de la responsabilité du pharmacien. La prochaine loi Santé prévoit les Actions de Groupe et la mise en cause des praticiens en cas d'effets secondaires des vaccins même si les médecins se protègent aujourd'hui derrière les directives du calendrier vaccinal abusif de la responsabilité de l'Etat et des experts sous conflits d'intérêt qui le conseille. Or à l'étranger des procès se gagnent contre les états pour les effets collatéraux graves dus aux vaccins condamnant à vie ceux qui les ont reçus. Un seul exemple, l'augmentation incroyablement exponentielle des cas d'autisme en occident depuis 1975. L'actualité de décembre a rapporté 17 décès dans les 24H dus au vaccin antigrippe FLUAD en Italie chez des personnes en pleine forme avant la vaccination. Je ne veux en aucun cas porter cette responsabilité, d'autant plus que la majorité des vaccins renferme des doses non négligeables et cumulatives d'aluminium neurotoxique notoire et aujourd'hui prouvé par les travaux de plusieurs éminents spécialistes de la question non corrompus et je ne parle pas des fractions d'ADN de PV retrouvées dans le Gardasil....
Avignon Jean Laurent
04/02/2015
Excellent choix ! Que ceux qui ne veulent pas vacciner nous foutent la paix , on ne les obligera pas ! Ce qui ne veut pas dire qu'on trouvera facilement des volontaires chez les clients et professionnels . Que les autres professions nous foutent la paix aussi , ça peut leur éviter trop de travail et des déplacements inutiles . Ceux qu'on connait sont ravis de cette possibilité .
Ajouter un commentaire

Articles similaires

Articles similaires