L’HERPÈS LABIAL

L’herpès labial, caractérisé par l’apparition de petits boutons à proximité des lèvres, est la forme d’herpès la plus courante. En France, 70 à 90% de la population a déjà été en contact avec le virus, mais seulement 1 Français sur 3 a déjà présenté des boutons de fièvre.

DÉFINITION
L’herpès labial est une maladie contagieuse et infectieuse due au virus herpès simplex de type 1 (HSV-1). La transmission du virus se fait par contact direct avec la zone infectée ou par la salive. L’infection survient à la suite d’une primo-infection qui se manifeste le plus souvent pendant l’enfance. À partir de ce moment, l’herpès survient de manière imprévisible.

CAUSES
Après la primo-infection, diverses circonstances peuvent entraîner la résurgence du virus:
- une grossesse,
- les règles,
- une exposition au soleil,
- un choc psychoaffectif,
- une maladie infectieuse,
- un traumatisme violent,
- un déséquilibre alimentaire,
- une fatigue extrême…

SYMPTÔMES
Il y a généralement apparition de petits boutons s’accompagnant d’autres symptômes tels que : température, prurit, sensation de brûlure, etc…
Ces boutons, contenant un liquide, finissent par éclater ce qui est à l’origine de croûtes.

DIAGNOSTIC
En plus de l’examen clinique, le diagnostic de l’herpès peut reposer sur :
- un cytodiagnostic par frottis qui évalue l’effet cytopathogène du virus,
- une caractérisation du virus par immunofluorescence,
- l’isolement du virus par culture et typage,
- une sérologie.

TRAITEMENTS
Actuellement, il n’existe pas de moyen pour détruire le virus de l’herpès, toutefois ces effets peuvent être contrôlés. L’application d’antiviraux, dès que le patient ressent les premiers picotements, empêche la survenue des vésicules. Lorsque le virus se manifeste fréquemment, un traitement oral est à envisager pour une longue période (plusieurs mois). En cas de surinfection, des antibiotiques sont prescrits.

PRÉVENTION ET CONSEILS À L’OFFICINE
L’herpès étant très contagieux, recommandez aux patients affectés d’éviter les contacts physiques principalement avec : 
- les bébés et les personnes âgées, 
- les individus immunodéprimés, 
- les individus sous chimiothérapie.
L’herpès labial peut également se disséminer sur d’autres parties du corps. Les gestes suivant permettent aux patients de limiter la propagation :
- se laver fréquemment les mains et les ongles à l’eau et au savon,
- éviter le grattage des boutons qui peut être à l’origine d’une surinfection,
- ne pas toucher le bouton, au risque de propager le virus vers les yeux et/ou les organes génitaux,
- ne pas humecter les lentilles avec la salive.
Pour favoriser la cicatrisation, recommandez leur :
- d’utiliser des colorants ou des antiseptiques qui assèchent,
- de ne pas panser les lésions.

SITES WEB
http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/bouton-de-fievre-797.html
http://www.esculape.com/dermatologie/herpes_orofacial.html
http://www.caducee.net/DossierSpecialises/dermatologie/herpes-labial.asp#intro