| ▼PUBLICITÉ
Celtipharm
Expanscience
▲ PUBLICITÉ
mercredi 22 octobre 2014

Sondage Sondage
Pensez-vous que la journée de fermeture nationale va débloquer la situation ?

Voter Afficher les résultats
Interview Interview
Jérôme Paresys Barbier, Président du Conseil central de la section D, revient sur les futurs États généraux du pharmacien adjoint d’officine qui se tiendront le 19 janvier 2015. Jérôme Paresys Barbier vous explique de quoi il s’agit !
Sites Institutionnels Sites Institutionnels
Actualités
 

Ce week-end, un évènement majeur de la profession s’est tenu à Mandelieu - la Napoule (06). L’incontournable Congrès national des pharmaciens organisé par la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France (FSPF), l’Association de Pharmacie Rurale APR) et de l'UTIP a réuni plus de 2 000 congressistes venus de toute la France pour réfléchir ensemble sur leur avenir et cela, malgré les temps difficiles qui pèsent sur la profession. 

Pour Alain Boetsch, Président du Congrès National des Pharmaciens, ce congrès était placé sous le signe de l’optimisme. « Les dernières attaques du ministère de l’Économie et de la grande distribution inquiètent mais la profession reste soudée. Elle sait que le Ministère de la Santé nous soutient et nous espérons que ce ministère gagnera le combat. Il en va de l’avenir de la profession et du système de distribution des soins à l’échelle nationale pour les patients ! » 

À cet égard et plus que jamais, l’actualité du moment a été traitée avec précision et fermeté. Les pharmaciens présents ont pu trouver les réponses dont ils attendaient. Par exemple, la plénière du samedi matin portait sur la déréglementation et les derniers propos d’Emmanuel Macron, Ministre de l’Économie, présentés lors de la conférence de presse du mercredi 15 octobre 2014 n’ont pas été oubliés. La FSPF applaudit le choix du ministre de ne pas autoriser la vente des médicaments en grande surface, mais elle reste sur ses gardes. Une prochaine mobilisation est à venir. Dans ce sens, la profession peut compter sur le soutien de la Présidente de la Commission des Affaires sociales du Sénat, Catherine Lemorton qui a réaffirmé son attachement aux 3 piliers de la pharmacie. Elle encourage les pharmaciens à profiter des aides que l’État leur mettait à disposition (CICE, etc.) dans le but d’investir et de s’en sortir ! Mais, la déréglementation n’a pas été le seul point abordé.

L’honoraire de dispensation plébiscité par la FSPF a fait aussi l’objet d’une plénière afin d’expliquer concrètement, une nouvelle fois, de quoi il s’agissait et de soulever les dernières zones d’ombre sur ce sujet. A la lecture de l’argumentaire, la salle était très attentive et de nombreuses questions ont été posées, démontrant toujours au passage la complexité de cette procédure. Pour le syndicat majoritaire, il s’agit de la meilleure solution. Toutefois, un bémol existe, l’arrêté d’approbation concernant cette nouvelle rémunération dont l’entrée en vigueur est prévue au 1er janvier 2015 traîne ! Philippe Gaertner a rappelé à Jean Debeaupuis, Directeur général de l’offre de soins (DGOS) et qui représenté la Ministre des Affaires sociales et de la Santé, qu’il fallait sérieusement se presser. « La mise en service des logiciels prenant en compte cet honoraire peut prendre jusqu’à un mois. Il ne faudrait pas être coincé en janvier », explique le président de la FSPF. Ce genre de retard ne semble pas concerner d’ailleurs uniquement l’honoraire de dispensation. 

L’Assurance maladie doit encore 4 millions d’euros aux pharmaciens ayant réalisés des accompagnements sous AVK et la dette a du mal à se résorber. L’organisme prétend qu’il rencontre des problèmes informatiques. Cette situation ne peut pas durer. Les pharmaciens grincent des dents ! D’autres sujets ont été aussi mis en avant comme la coordination entre les professionnels de santé (pharmaciens, médecins) ou encore la gestion des risques, mais aussi le développement des génériques. Jean Debeaupuis a indiqué que la ministre dévoilerait, dans les prochaines semaines, un plan d’action en faveur du développement des génériques. Le ministère reste convaincu qu’il faut encore faire baisser les prix et que nous consommons trop de médicaments chers et nouveaux. Cette argumentation démontre bien que le PLFSS 2015 est déjà synonyme de restriction budgétaire.

En parallèle à ces plénières, de nombreux ateliers ont permis aux congressistes d’avoir un nouveau regard sur les mutations et les nouvelles missions de la profession. L’UTIP a organisé une session de formation portant sur la prise en charge officinale et l’accompagnement des personnes âgées. Aujourd’hui, nous rentrons dans l’ère du « Papy Boom ». Cela implique un vieillissement de la population et donc un risque de perte d’autonomie (chutes, dénutrition, iatrogénie médicamenteuse, troubles cognitifs, etc.). Il faut apprendre à y faire face en repérant le risque de perte d’autonomie. Par ailleurs, les pharmaciens ont pu aussi aller voir ce qu’il se passait ailleurs en Europe notamment en ce qui concerne les actes de prévention, la déréglementation ou la vaccination

Enfin, entre les ateliers et les plénières, les pharmaciens ont pu aller à la rencontre d’une soixantaine d’exposants présents pour l’occasion à l’instar des laboratoires (Demapharm, KRKA, Sanofi, etc.), des mutuelles (MADP, MTRL…) ou encore d’entreprises de services spécialisés (OPUS, Robotik…). Tous s’adaptent pour permettre aux pharmaciens d’assurer leurs missions de demain dans les meilleures conditions. 

D’ores et déjà, l’année 2015 s’annonce riche en changements. Ce congrès a permis aux pharmaciens de faire le point sur leur situation et de se parer pour l’avenir comme il se doit. Ensemble, regonflés à blocs, ils sont prêts à affronter les prochains mois. 

Source : FSPF, le 18 et 19 octobre 2014

Billet d'humeur
Par ce petit billet d’humeur, je tiens à envoyer toute ma gratitude aux personnes qui ont élaboré ce 67ème congrès national des pharmaciens. Comme les années précédentes, il fut intéressant mais je pense que cette année, il prenait encore plus de sens. Revenir sur la mobilisation et les dernières actualités du...
Offiscreen
En inspectant, les rubriques du site Celtipharm.com, je viens d’apprendre que le Congrès national des pharmaciens s’était bien passé et que les personnes présentes ont eu la chance de pouvoir voir leurs doutes sur la nouvelle rémunération ou la déréglementation peut-être se lever. Cependant, je trouve étrange que personne n’est...
Retraits de lots
21 octobre 2014 - Alerte sanitaire
OpenHealth
▲ PUBLICITÉ